« L’homéopathie, une autre voie », à voir et à revoir sans modération

Le 29 Mars, à Riom, charmante ville du Puy de Dôme , j’ai pu participer à un ciné-débat sur l’homéopathie qui a réuni environ 85 personnes.

Après la projection du remarquable film de William Suerincke: Homéopathie une autre voie, nous avons animé un débat sur la recherche en homéopathie.

Ce film est en accès libre. Vous y trouverez des témoignages de vétérinaires, d’éleveurs, de cancérologues, de chercheurs.

https://www.youtube.com/watch?v=OL6V5vqfcSs

J’ai présenté rapidement quelques études en recherche fondamentale pour répondre aux objections comme « il n’y a rien dans l’homéopathie « ou  » c’est comme une goutte d’eau dans un lac ».

J’étais en compagnie de Patrice Rouchossé, vétérinaire, acteur dans le film et auteur du livre Homéopathie et animaux.https://echosdelaterre.com/ https://www.facebook.com/animhomeo https://www.facebook.com/%C3%89chos-De-La-Terre-239747953225010

Il soigne des animaux par homéopathie depuis des dizaines d’années. Comme chez les médecins avec la tribune du Figaro et le conseil de l’ordre, une réelle cabale contre les vétérinaires homéopathes est déclenchée depuis 2019 par le collectif zétérinaires. La question, est pourquoi? Quel inconvénient à traiter les animaux par homéopathie alors que c’est ce que souhaitent certains éleveurs? Comment croire que c’est l’effet placebo qui fonctionne sur des élevages de porcs ou de dindes?

S’est ensuite exprimée Martine Andreu, pharmacienne à Perpignan qui a témoigné de l’intérêt de l’homéopathie à l’officine tant pour les patients atteints de cancer que pour d’autres pathologies chroniques, en particulier les infections des voies aériennes supérieures.

De nombreuses personnes, sages-femmes, patients, pharmaciens, vétérinaires, éleveurs ont pu témoigner aussi de leur intérêt pour l’homéopathie. Une soirée régénérante, qui donne de l’espoir pour continuer à prescrire de l’homéopathie chez l’homme et l’animal, en contribuant ainsi à lutter contre l’antibiorésistance.

La recherche en homéopathie existe 6) L’homéopathie a une action démontrée sur des cellules immunitaires, les macrophages

Une très belle étude du Pr Bonamin (chercheuse et vétérinaire exerçant à l’université de Sao Paulo au Brésil), publiée en 2021, démontre l’efficacité de solutions homéopathiques sur les macrophages infectés par le BCG. J’ai eu l’occasion de présenter cette étude lors d’une conférence pour des médecins.

De quoi couper la tête à l’effet placebo de l’homéopathie, du moins dans cette étude!

L’étude est très simple: des macrophages, cellules de l’immunité qui interviennent dans la réaction inflammatoire sont infectés volontairement par le BCG (bacille de Calmett Guérin, voisin du bacille de la tuberculose).

Plusieurs groupes de cellules sont ensuite observés: certaines reçoivent une solution contenant un contrôle, sans solution homéopathique. D’autres sont traitées avec des solutions de différentes solutions homéopathiques diluées et dynamisées de Silicea et Zincum. Cette étude est randomisée et en double aveugle, c’est à dire que les laborantins ne savent pas ce qu’ils inoculent à ces macrophages.

Les macrophages ont une fonction de phagocytose, c’est à dire qu’ils sont capables de digérer des corps étrangers. Cette phagocytose comprend 4 étapes, l’adhésion à l’agresseur, l’internalisation du corps étranger, la destruction par des lysosomes (sortes d’enzymes gloutons capables de détruire le corps étranger), l’émission de cytokines , médiateurs chimiques qui signalent l’agression.

il est possible de mesurer ces étapes, en particulier l’activité des lysosomes et la production des cytokines.

Et bien, les résultats sont significatifs et certaines solutions homéopathiques plus que d’autres, en particulier Silicea 6 et 200 CH, ont une action sur la phagocytose.

Conclusion

Des solutions homéopathiques ont une action sur des cellules immunitaires et nul ne peut le nier…

Pinto SAG, Nagai MYO, Alvares-Saraiva A, Peres GB, Waisse S, Perez EC, Bonamin LV. Silicea terra and ZincummetallicumModulate the Activity of Macrophages Challengedwith BCG In Vitro. Homeopathy. 2021 Feb;110(1):52-61. doi: 10.1055/s-0040-1716367. Epub 2020 Dec 21. PMID: 33348418.

INM (interventions non médicamenteuses), bien difficiles à définir!

Ce blog se veut une information sur la médecine intégrative ou la santé intégrative.

Comme je l’ai déjà traité dans plusieurs sujets, je suis convaincue que la médecine intégrative sera la médecine demain.

Pour faire simple, c’est le fait qu’un(e) patient(e) se voit dans son parcours de soin proposer le meilleur de la médecine conventionnelle et le meilleur des pratiques complémentaires , si possible grâce à un(e) coordonnateur(trice), professionnel(le) de santé qui l’aidera à choisir ce qui lui convient.

Cette vision de la prise en charge est particulièrement pertinente pour les pathologies chroniques. Citons en particulier ces pathologies sociétales émergentes comme l’endométriose mais aussi les pathologies comme le cancer qui devient grâce aux traitements efficaces une pathologie chronique , les pathologies neuro-dégénératives comme la sclérose en Plaques, la maladie d’Alzheimer. Bref ,toute pathologie où la qualité de vie est altérée durablement par la pathologie elle-même ou les traitements conventionnels et où un accompagnement global est nécessaire.

La médecine conventionnelle comprend les traitements comme la chirurgie, les médicaments classiques (antalgiques, chimiothérapie, anesthésiques, traitements hormonaux, somnifères, antidépresseurs…). Qui dit conventionnel, dit « basé sur des preuves » ou « prouvé par la science »

Les pratiques complémentaires sont toutes les pratiques non conventionnelles, qui viennent en complément de la médecine conventionnelle souvent pour aider le patient dans sa qualité de vie, gérer le stress, améliorer les effets secondaires des traitements ou de la pathologie.

La frontière est ténue puisque la psychologie fait maintenant partie intégrante de la médecine conventionnelle, de même que l’activité physique adaptée puisque leur intérêt est prouvé.

A l’inverse l’acupuncture ou l’homéopathie ou la méditation n’en font pas partie, elles qui pourtant ont fait l’objet d’études ou de recherches.

L’hygiène de vie avec l’alimentation et les comportements « santé » ne sont classés nulle part…

Le terme d’intervention non médicamenteuse (INM) apparait de plus en plus souvent dans les prises en charge de pathologies chroniques. Cette notion est apparue tout doucement, appuyée par un rapport HAS de 2011, qui incite les professionnels de santé à prescrire des thérapeutiques non médicamenteuses validées .https://www.has-sante.fr/jcms/c_1059795/fr/developpement-de-la-prescription-de-therapeutiques-non-medicamenteuses-validees

Il est bien difficile de définir les INM. D’après la plateforme CEPS (www.plateforme-ceps.fr),

« Une INM est une intervention non invasive et non pharmacologique sur la santé humaine fondée sur la science. Elle vise à prévenir, soigner ou guérir un problème de santé. Elle se matérialise sous la forme d’un produit, d’une méthode, d’un programme ou d’un service dont le contenu doit être connu de l’usager .

Elle est reliée à des mécanismes biologiques et/ou des processus psychologiques identifiés. Elle fait l’objet d’études d’efficacité. Elle a un impact observable sur des indicateurs de santé, de qualité de vie, comportementaux et socio-économiques. Sa mise en œuvre nécessite des compétences relationnelles, communicationnelles et éthiques »

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/65114/HEGEL_2018_1_6.pdf?sequence=1

Proposition de classification des INM

Mais alors où place-t-on l’homéopathie, médecine complémentaire médicamenteuse?

Pourquoi la lithothérapie ? Où place-t-on l’aromathérapie?

Bref, nous voyons bien que chaque essai de classification des médecines complémentaires se heurte à des écueils.

Restons vigilants car « définir » consiste à « mettre des limites précises », autrement dit à « encadrer », avec le risque d’empêcher le développement ou l’essor d’une thérapeutique.

Les médecines complémentaires dont l’homéopathie, l’acupuncture, l’ostéopathie accessibles pour tous dans un centre médical à Paris

Les consultations d’homéopathie, d’acupuncture ou d’autres médecines complémentaires sont souvent exercées par des praticiens en secteur 2ou 3 , c’est à dire avec des dépassements d’honoraires. Cela peut rendre leur accès difficile pour des personnes dont le budget santé est limité. Si vous habitez la région parisienne ou si vous vous déplacez sans difficulté à Paris, n’hésitez pas à prendre rendez-vous au Centre Hahnemann où exercent des médecins compétents que je connais bien. Je salue d’ailleurs ici leur implication et leur dévouement.

Le Centre Médical Hahnemann est un centre médical unique en France depuis 90 ans au centre de Paris XIIIème, 1 rue Vergniaud. Association loi 1901, ouvert en 1931 et reconnu d’utilité publique depuis 1937. Il vous propose des consultations de médecines complémentaires  ( Homéopathie, Acupuncture et Ostéopathie) au tarif conventionné secteur 1 et CMU .

Pour répondre le plus largement aux demandes des patients, le Centre Hahnemann met à disposition une équipe médicale experte et complète de : 

  • 28 médecins bénévoles et 8 salariés. 
  • Une complémentarité entre médecins généralistes et spécialistes, 
  • Des médecins spécialisés en acupuncture, homéopathie, ostéopathie et  médecine du sport.

Le centre Hahnemann est également un centre de formation reconnu, proposant un programme pratique en consultations commentées, avec des médecins stagiaires.

Patients, vous pouvez prendre rendez-vous : 01 45 80 15 03 ou Doctolib pour certains médecins.

Médecins , vous pouvez rejoindre l’ équipe en contactant: contact@cm-hahnemann.fr

Pour mieux connaitre le centre , visitez le site: https://www.cm-hahnemann.fr

La recherche en homéopathie existe 5) L’homéopathie a une action démontrée sur des modèles végétaux

J’ai choisi de vous présenter cette revue de trois modèles végétaux impactés significativement par une solution homéopathique diluée et dynamisée . Les plantes étudiées sont les germes de blé (germination et croissance du blé) et les feuilles de tabac.

Betti L, Trebbi G, Zurla M, et al. A review of three simple plant models and corresponding statistical tools for basic research in homeopathy. ScientificWorldJournal. 2010 Dec 14;10:2330-47

Trois paramètres sont étudiés: la germination des graines de blé, la croissance des graines
de blé et l’infection des feuilles de tabac. Ces manipulations ont été renouvelées 5 fois.

La méthode consiste à traiter un groupe de germes de blé avec Arsenic 45 DH versus un groupe contrôle. L’étude est réalisée en aveugle, c’est à dire que l’expérimentateur ne sait pas si la plante reçoit de l’eau ou une solution d’Arsenic diluée et dynamisée.

En ce qui concerne les feuilles de tabac, elles sont intoxiquées par un virus mosaïque du tabac et on observe la nécrose des feuilles.

Le traitement des plantes par de l’arsenic 45DH montre :

-Une augmentation significative (12% par rapport au contrôle) du nombre de graines germées p < 0,001

-Une augmentation significative de la croissance du blé (20%) (p < 0,001)

-Une réduction des lésions nécrotiques sur les feuilles de tabac (p < 0,001) cf ci-dessous

En conclusion : le traitement homéopathique d’Arsenic 45DH montre un effet sur la germination et la croissance des graines blé ainsi que sur l’infection des feuilles de tabac par un virus.

Le Pr Lucietta Betti est une scientifique italienne non homéopathe qui fait partie du GIRI (international infenitisimal research group) et a publié plus de 155 études sur pubmed , dont 19 sur l’homéopathie.

Sans autre commentaire…

La recherche en homéopathie existe 4) la dynamisation modifie la structure de l’eau

Appareil de Résonnance Magnétique Nucléaire

Un médicament homéopathique est dilué mais il est aussi dynamisé.

La dynamisation est une étape de la fabrication d’un médicament homéopathique qui consiste à agiter de façon puissante une solution. Cette dynamisation peut être mécanisée, elle est alors de 150 secousses en 7 secondes.

La dynamisation est une étape qui suit chaque dilution. Plus le médicament est dilué, plus il a été dynamisé (secoué).

Plusieurs études de recherche fondamentale se sont intéressées à cette dynamisation et ont montré une différence entre une solution non dynamisée et une solution dynamisée. Les nouvelles technologies comme la résonnance magnétique nucléaire , des méthodes de microscopie, la thermoluminescence, la streptoscopie par UV sont des outils performants pour étudier l’infiniment petit et en particulier pour reconnaitre les solutions dynamisées ou non.

Cette différence entre une solution dynamisée ou non pourrait s’expliquer par la formation de nanostructures donnant des propriétés physico-chimiques différentes à la solution dynamisée par rapport à la solution initiale.

Alors à ceux qui vous diront : « l’homéo, c’est comme une goutte d’eau diluée dans un lac », rappelez leur que le médicament homéo n’est pas seulement dilué, mais il est aussi dynamisé , ce qui n’est pas le cas dans un lac et que cela lui confère des propriétés particulières.

Demangeat JL. Gas nanobubbles and aqueous nanostructures: the crucial role of dynamization. Homeopathy2015;104(2):101-115 4.

Van Wassenhoven M, Goyens M, Henry M, et al. Nuclear Magnetic Resonance characterization of traditiona lhomeopathically manufactured copper (Cuprum metallicum) and plant (Gelsemium sempervirens) medicines and controls. Homeopathy. 2017 Nov;106(4):223-239.

Klein SD, Würtenberger S, Wolf U, Baumgartner S, Tournier A. Physicochemical Investigations of Homeopathic Preparations: A Systematic Review and Bibliometric Analysis-Part 1. J Altern Complement Med. 2018 May;24(5):409-421.

Tournier A, Klein SD, Würtenberger S, Wolf U, Baumgartner S. Physicochemical Investigations of Homeopathic Preparations: A Systematic Review and Bibliometric Analysis-Part 2. J Altern Complement Med. 2019 Sep;25(9):890-901

Cancer et souffrance psychique: halte aux médicaments psychotropes

L’Institut national du Cancer (InCa) a publié un référentiel organisationnel sur le repérage et le traitement précoce de la souffrance psychique chez les personnes souffrant de cancer.

La souffrance psychique est un état de mal-être dont les symptômes sont très variables selon les patients; il peut s’agir de troubles anxieux ou dépressifs qui affectent 40% des patients atteints de cancer, mais aussi de symptômes somatiques (vertiges, palpitations..), de troubles du comportement (irritabilité, agressivité..)

Suivant le référentiel de l’Afsos (association francophone de Soins de Support en Oncologie):

une administration préventive des antidépresseurs n’est pas plus justifiée en cancérologie qu’en pratique courante

-il n’existe pas non plus d’élément de preuve en faveur d’une prescription devant un seul symptôme somatique comme la fatigue

Prescrire un anxiolytique ou un antidépresseur n’est pas anodin:

-il existe un risque d’interaction médicamenteuse en particulier avec les inhibiteurs de recapture de la sérotonine (ISRS); la paroxetine et la fluoxetine sont contre-indiqués avec le taxoxifène

-il existe un risque d’accoutumance et une étude récente a montré une augmentation de la mortalité

-le diagnostic de cancer nécessite une adaptation de l’organisme qui peut être perturbée par l’administration de psychotropes

Existe-t-il d’autres solutions que ces médicaments?

Tout d’abord, il est urgent d’attendre!

En clair, ne pas prescrire un anti-dépresseur ou un anxiolytique le jour de l’annonce. La sidération est normale. Elle est même nécessaire pour booster l’immunité et envoyer le signal à l’organisme de se défendre. Inutile de mettre une camisole chimique sur ce mécanisme naturel.

Des cas particuliers existent, si par exemple tendance suicidaire ou passé de dépression sévère. 

Si ces psychotropes ne sont pas nécessaires, je conseille:

-un soutien psychologique (à trouver dans les établissements de soin et les associations, par exemple La Ligue contre le Cancer, les Centres Ressource)

-la pratique régulière de la cohérence cardiaque qui est une technique de respiration permettant de gérer le stress (application Respirelax® gratuite) ou d’autres pratiques psycho-corporelles (yoga, Qi Gong…)

-des médicaments homéopathiques qui seront adaptés à la situation

Le tout simple « PASSIFLORA COMPOSE »: 5 granules le soir au coucher et dans la nuit si réveil pour les troubles modérés anxieux

ou plus individualisé: 5 granules une à 2 fois par jour, en 9 ou 15 CH 

*En fonction des sensations: 

ARNICA 15 CH si impression de coup sur la tête, courbatures, tensions musculaires

GELSEMIUM 15 CH: apathie, tremblements

*En fonction de la réaction verbale, quand le terrain parle: 

IGNATIA 15 CH: manifestations somatiques de l’angoisse et  amélioration par le fait de se distraire  » je me sens mal, j’ai une boule dans la gorge , j’ai mal partout « 

NUX VOMICA 15 CH: colère, « C’est la faute de … Comment vais-je organiser mon emploi du temps? Pas question que je m’arrête de travailler »

PULSATILLA 15 CH: besoin d’être entourée  . Vous allez m’aider? Je peux appeler un de mes proches tout de suite?

SEPIA 15 CH : tristesse « Que vont devenir mes enfants lorsque je ne serai plus là »

STAPHYSAGRIA 15 CH: sentiment d’injustice « ce n’est pas juste, j’avais tout fait pour éviter cela… Ou, je suis certaine que c’est parce que dans l’enfance …. »

A retenir: la prescription d’anxiolytiques ou d’antidépresseurs en cancérologie doit être réfléchie et concertée. Des prises en charge en thérapeutique complémentaire existent.

 

 

 

La cinquantaine, un second printemps

La ménopause, une vision d’horreur pour beaucoup de femmes , qui appréhendent les effets secondaires, bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, douleurs articulaires, assèchement de la peau.

Peut-on se préparer à cette période délicate?

Clairement oui, la période de périménopause qui débute 5 à 8 ans avant la ménopause  est une période de préparation à la ménopause comme le neuvième mois est une période de préparation à l’accouchement!

N’attendons pas une ménopause difficile pour compter sur le traitement hormonal de la ménopause. Il ne convient pas à toutes les femmes, sa durée de prise est limitée. Il augmente certains risques pour la santé et son efficacité est de 75 % environ, pas 100%. Rappelons que le placebo améliore les bouffées de chaleur dans 40% des cas environ.

Alors, que faire sans médicament ? Dès 45 ans, adaptez  votre mode de vie en adoptant des bonnes résolutions.

le mode de vie ou « life style »  est essentiel, ne pas fumer, manger équilibré et avoir une activité physique régulière sont des éléments clefs pour passer sereinement le cap de la périménopause.

Fumer avance l’âge de la ménopause de 3 ans environ et les symptômes climatériques comme les bouffées de chaleur sont plus intenses chez les femmes qui fument.

L’activé physique améliore la souplesse articulaire, et diminue significativement les bouffées de chaleur. Choisir une activité respectueuse de l’organisme, pilates, yoga, danse, activités aquatiques, marche en particulier marche nordique.

L’alimentation à privilégier est une alimentation anti-inflammatoire , diminuant les aliments industriels et transformés, ce qui inclut quasiment tous les aliments sucrés, sauf les fruits et le miel. En cas de bouffées de chaleur, diminuer l’alcool, les repas trop chargés qui augmentent la température corporelle et aggravent la sensation de chaud. Boire de l’eau régulièrement pour  améliorer la sécheresse de la peau et des muqueuses liée à l’absence d’hormones.

Le changement de morphologie est difficile à combattre mais  éviter les 10% de prise de poids physiologique est très accessible par la pratique régulière du fasting ou jeûne intermittent, soit 14h sans prise alimentaire.

Dernier point, la perception psychologique de l’arrivée de la ménopause. N’oublions pas que les bouffées de chaleur sont un ressenti d’une sensation de chaud. L’idée est de ne pas s’opposer à  l’arrivée des bouffées de chaleur, de les accepter pour ne pas augmenter le mauvais ressenti. Nombreuses sont les femmes qui emploient des mots très forts, c’est insupportable, je n’en veux plus, c’est terrible, ce qui est leur perception de ces symptômes. Il faut apprendre à apprivoiser les bouffées de chaleur et la pratique régulière d’une pratique psycho-corporelle comme le yoga ou la méditation va les diminuer.

Homéopathie, acupuncture sont autant d’outils précieux pour passer le cap des premiers symptômes, les atténuer, les rendre tout simplement vivables.

Imprégnons-nous de cette phrase de  la médecine traditionnelle chinoise , » la ménopause est  le second printemps ».

La recherche en homéopathie existe 4) les neurones réagissent à l’homéopathie

Une solution homéopathique de Gelsemium Sempervirens stimule une hormone, l’alloprégnanolone, qui diminue le stress et l’anxiété.

L’action biologique de l’homéopathie dans les cellules neuronales

Les cellules neuronales de la moelle épinière produisent une hormone, l’alloprégnanolone, qui diminue le stress et l’anxiété. L’étude consiste à séparer des neurones en deux groupes. L’un reçoit de l’eau et l’autre reçoit une solution dynamisée et diluée de Gelsemium Sempervirens 5CH. 5 CH veut dire qu’on prend un centième de teinture mère de Gelsemium dilué dans 99 centièmes de solvant. On secoue la solution (dynamisation) puis on refait la dilution 5 fois en dynamisant à chaque étape. Les cellules ayant reçu des dilutions de Gelsemium produisent 5 fois plus d’alloprégnanolone que les autres cellules. Le résultat est significatif.

Mes remarques

-Difficile d’imaginer un effet placebo sur des cellules en éprouvette!

-Cette étude ne veut pas pour autant dire que le médicament Gelsemium 5CH est efficace chez l’humain mais pour les médecins, pharmaciens, sages-femmes, patients qui connaissent bien les effets cliniques de Gelsemium homéopathique, c’est une piste pour comprendre le mécanisme d’action.

Venard C, Boujedaini N, Mensah-Nyagan AG, Patte-Mensah C. Comparative Analysis of Gelsemine and Gelsemium sempervirens Activity on Neurosteroid Allopregnanolone Formation in the Spinal Cord and Limbic System. Evid Based Complement Alternat Med. 2011;2011:407617.

Olioso D, Marzotto M, Moratti E, Brizzi M, Bellavite P. Effects of Gelsemium sempervirens L. on pathway-focused gene expression profiling in neuronal cells. J Ethnopharmacol. 2014;153(2):535‐539.

Marzotto M, Olioso D, Brizzi M, Tononi P, Cristofoletti M, Bellavite P. Extreme sensitivity of gene expression in human SH-SY5Y neurocytes to ultra-low doses of Gelsemium sempervirens. BMC Complement Altern Med. 2014;14:104.

A retenir : Certaines solutions homéopathiques ont une action sur les cellules neuronales en augmentant la production d’alloprégnanolone, hormone qui diminue le stress et l’anxiété .

La recherche en homéopathie existe. 2) L’homéopathie a une action sur le développement des têtards en grenouilles

Photo de Lu00facio Arantes sur Pexels.com

Une solution homéopathique de thyroxine allonge de façon significative et reproductible le temps de développement des têtards en grenouilles.

Le principe de l’étude: la thyroxine est une hormone thyroïdienne qui contribue à la métamorphose des têtards en grenouille. Les chercheurs ont testé sur des têtards une solution diluée et dynamisée de thyroxine en 30DH versus de l’eau simple. Les deux groupes sont randomisés. Les résultats reproduits sur par 7 laboratoires internationaux indépendants sur 1941 têtards sont significatifs montrant un allongement du temps de développement dans le groupe traité par Thyroxine 30 DH versus le groupe traité par de l’eau seule.

Mes remarques:

une solution de 30 DH ne contient plus de molécules . Pour obtenir une solution en 30 DH, il faut diluer une goutte de teinture mère avec 9,gouttes de solvant, ce qui fait une 1 DH , dynamiser (secouer la solution) puis refaire cette manipulation 30 fois, jusqu’à obtenir la 30 DH.

Comment expliquer alors l’action sans considérer qu’il se passe quelque chose d’informatif dans la solution de Thyroxine qui ne passe pas par un effet moléculaire de la solution?

Endler PC, Scherer-Pongratz W, Harrer B, Lingg G, Lothaller H. Amphibians and ultra high diluted thyroxine–further experiments and re-analysis of data. Homeopathy. 2015;104(4):250‐256. doi:10.1016/j.homp.2015.10.001