Alzheimer: Et si les aidants avaient aussi besoin d’être aidés…

La Haute autorité de santé (HAS) a publié le 25 mai 2018 un « guide parcours de soins pour les patients ayant une maladie d’Alzheimer ou apparentée »https://www.has-sante.fr/…/maladie-d-alzheimer-et-maladies-apparentees-diagnostique

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurologique ; progressivement , certains neurones disparaissent, en particulier ceux qui concernent des zones comme le langage, la mémoire, le raisonnement, l’attention, entraînant des symptômes dans les zones concernées.
Les facteurs de risque reconnus sont l’âge (plus fréquents chez la personne âgée), le sexe (plus fréquents chez les femmes), la prédisposition aux facteurs vasculaires, le diabète, les troubles lipidiques, l’hypertension artérielle, le tabac, très rarement l’hérédité (un % seulement)

Cette maladie touche 850000 français; 35000 de ces patients ont moins de 65 ans.

La prise de benzodiazépines à durée longue pourrait aussi être incriminée dans l’augmentation du risque.

Dans ce nouveau guide, l’HAS positionne la place du médecin généraliste comme un acteur majeur dans le parcours de soins de ces patients pour permettre le diagnostic précoce, fournir un accès aux soins adapté, accompagner le patient et son entourage, prévenir les complications dans les stades avancés.

Ce guide est accompagné de 19 fiches pratiques dont la fiche 15 qui concerne l’aidant « vivre au quotidien, le point de vue de l’aidant »

Dans cette fiche, sont abordées le recours à l’allocation personnalisée d’autonomie qui peut prendre en charge certains frais, le congé de soutien familial proposé par la Caisse d’Allocations familiales, l’aménagement pour raisons familiales du temps et des modalités de travail dans les entreprises

Depuis 2010, l’HAS recommande une consultation annuelle dédiée à la santé physique et psychique de l’aidant, recommandation malheureusement peu connue donc peu suivie.

L’aidant doit se faire aider et de nombreuses associations peuvent le soutenir, ainsi que les professionnels de santé formés.http://www.francealzheimer.org/Alzheimer/Definition

« On ne choisit pas d’être aidant, on le devient malgré soi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s