Obstétrique

Le suivi hypermédicalisé des femmes enceintes contribue à mon avis à générer des angoisses de pathologies ; les femmes enceintes sont de plus en plus anxieuses, trop informées, multipliant les visites de grossesse et rarement suivies par un seul professionnel de santé tout au long de leur grossesse.

Ne soyons au moins pas iatrogènes dans nos prescriptions

L’homéopathie respecte la physiologie, n’entraîne pas d’effets secondaires connus et ne présente aucun risque pendant la grossesse comme en témoignent les 2 siècles de prescription de médicaments homéopathiques chez les femmes enceintes.

Les indications

  • Prise en charge des petits maux de la grossesse,
  • Préparation à l’accouchement,
  • Régularisation du travail obstétrical,
  • Préparation à une césarienne,
  • Suites de couches (traumatisme du périnée, troubles de l’humeur…),
  • Accompagnement de l’allaitement maternel,
  • Accompagnement d’une patiente qui ne souhaite pas allaiter.

Les limites

  • Traitement des pathologies de grossesse (Hypertension gravidique, diabète gestationnel, complications thrombo-emboliques, cholestase gravidique..), mais l’homéopathie peut accompagner ces patientes ;
  • Pathologies obstétricales (hémorragie de la délivrance, souffrance fœtale aigue, embolie amniotique ou artérielle pulmonaire..) ;
  • Déclenchement du travail pour cause fœtale ou maternelle (mais l’homéopathie pourra aider les patientes à se préparer à ce déclenchement).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s